De plus en plus de monde se met au paris sportifs, l’appât du gain, la passion du jeu, l’adrénaline de regarder une rencontre sur laquelle on a misé, l’émotion que procure une prédiction qui s’avère être juste.

Les bookmakers s’en frottent les mains, car tout est fait pour qu’au final ce soit eux qui gagnent, en vous donnant tout de même le sentiment que vous pouvez être meilleur qu’eux.

Les bookmakers ne sont pas les seuls à être des escrocs dans le domaine, d’autres en profitent alégrement et se gavent sur le dos des petits parieurs crédules. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à aller lire mon article dédié aux pronostiqueurs sportifs.

Mais revenons en à nos moutons!

  • Les offres de bienvenu des bookmakers

Les offres de bienvenue sont l’appât du joueur pour les bookmakers mais les conditions sont souvent pas très claires et induisent la plus part du temps les nouveaux arrivants en erreur.

Dans le cas du pari remboursé, si vous perdez votre premier pari certes vous récupérez votre mise en pari gratuit, mais c’est jouable en 1 seul pari avec un délai de parfois une ou 2 semaines pour le jouer. Ajouter à cela que seul les bénéfices net du pari vous seront crédité, c’est à dire qu’avec un pari de 100€ sur une cote à 1,5 il ne vous restera que 50€ sur votre compte.

Dans le cas du pari offert à hauteur de votre dépôt cela fonctionne à peu près de la même manière, donc méfiez vous et lisez bien à plusieurs reprises les conditions d’obtentions et de fonctionnements. N’hésitez pas à consulter l’article de pronofrance à ce sujet, qui est plutôt complet, mais vérifiez tout de même que les informations soient à jour.

Si on veut que l’offre de bienvenue soit donc rentable, il faut généralement miser sur une cote à 2 ou plus, bref ça revient à jouer à du pile ou face sur votre premier dépôt. Un véritable attrape couillon.

Suivant les conditions de bonus il est parfois même mieux de commencer à parier comme si vous n’en bénéficiez pas (beaucoup de joueur crame leur premier dépôt par appât du gain avec le bonus).

  • Les autres incitations au jeu

Les bookmakers bien que soit disant régulés par l’ARJEL (censée protéger les joueurs), n’ont aucun scrupule à vous inciter à jouer toujours plus même si ils connaissent votre profil et vos habitudes de jeux. On vous fait miroiter régulièrement des paris offerts, mais qui n’en sont pas, puisque pour en bénéficier il faut miser une certaine somme en contrepartie.

Certains parieurs reçoivent eux régulièrement des freebet (paris offerts), mais c’est parce que le bookmaker connait parfaitement le joueur en question qu’il pari beaucoup et qu’il perd, donc de l’argent qui va vite leur revenir mais qui va aussi inciter la victime à parier toujours plus et à continuer de dilapider son argent chez eux.

L’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) impose certaines obligations aux bookmakers pour soit disant protéger les joueurs : plafond de mise, de dépôt, limite de mise quotidienne, etc, mais c’est au joueur lui même de les définir… Autant dire que ça limite grandement le bien fondé de telles mesures.

L’ARJEL impose aussi aux sites de paris sportifs d’afficher un message pour lutter contre les dangers des jeux en ligne (le message que j’ai en bas de page), mais pour certains ils l’affichent comme une provocation à jouer, un défi… Ils sont 13 sites agréés par l’ARJEL sur 14 à faire tourner ce message d’incitation au jeu: « Etes vous prêt à tout miser? » du genre « t’es pas cap », aux antipodes de l’effet escompté.

On pourrait presque trouver ça malin voir même drôle, si on ne s’imaginait pas que derrière il y a des gens (ils seraient prêt de 600.000 en France à présenter une pathologie face aux jeux d’argent) en détresses, surendettés et qui ont ruiné une grosse partie de leur vie en étant tombés dans l’addiction au jeu et que de leur coté les bookmakers s’en frottent les mains sans aucun scrupule.

Derrière ces parieurs se cachent aussi des mineurs (normalement interdits de jeu) que la Française des Jeux laisse parier en toute impunité dans les tabacs, ou à qui les bookmakers laissent déposer leur argent avant de vérifier leur identité et empocher l’argent du vice.

  • Les limites de gains, blocages de comptes

Gagner! mais pas trop quand même

En dehors de tout cela beaucoup de scandales, vous en verrez à la pelle dans les commentaires de certains sites spécialisés, ou autre forum. On vous fait miroiter des gains à longueur de journée mais derrière cela, beaucoup de joueurs gagnants se retrouvent limités dans leurs gains ou dans leurs mises, leur compte bloqué, avec des difficultés pour retirer leur argent. Et vous pourrez tout essayer, les conditions générales de vente et d’utilisation stipulent bien qu’ils ont tous les droits, et vous constaterez à vos dépends que l’ARJEL ne sert pas à grand chose.

Si le sujet vous intéresse vous pouvez aussi lire l’article du nouvelobs : paris en ligne: on parie que vous allez perdre

Ou cette article du Monde : Du rififi dans les paris sportifs en ligne

Sinon il y a aussi une pétition qui tourne que vous retrouverez chez les parieursfous.

Les deux avis que vous avez en capture d’écran sont tirés du site kuzeo.com, allez y faire un tour voir les avis sur chacun des bookmakers, il y en a des centaines, ça fait froid dans le dos.

J’avais partagé aussi un reportage de sept à huit du 20 mai 2018 « les secrets du pari en ligne » qui dénonçait les pratiques plus que douteuses des bookmakers (blocage de compte, limite de mise, etc) mais bizarrement la vidéo a été effacé. Au début j’ai pensé que c’est TF1 qui l’avait faite retirer pour des questions de copyright car elle était diffusé sur Vimeo par un célèbre avocat (Matthieu Escande) spécialisé dans le droit des jeux et paris,  mais non la vidéo n’est plus disponible non plus sur le site de TF1… Les bookmakers auraient-ils payé ou fait pression pour faire disparaître cette mauvaise pub ?

Cependant vous avez de la chance, j’ai eu le temps de la télécharger avant qu’elle ne disparaisse de toutes ces plateformes et je vous la partage ici :

On pourrait aussi parler du procès contre la Française Des Jeux pour tricherie intenté par Robert Riblet mais il y a eu suffisamment d’articles la dessus pour pas que je ne m’étende sur le sujet, mais si cela vous intéresse, je vous invite à lire ces deux articles qui sont complémentaires et retracent une grosse partie des faits:

Française Des Jeux : Il réclame 1 million pour « manipulation du hasard »
(source: BFM)

La justice donne raison à l’homme qui accuse la Française des jeux de tricherie
(source: Le Monde)

  • Et Nik Ton Bookie dans tout ça ?

Pour avoir connu le monde des paris sportifs il y a plus de 20 ans (à l’époque je pariais principalement sur les matchs de hockey), l’ARJEL n’existait pas et il n’y avait aucune règlementation spécifique, les offres de bienvenu étaient beaucoup moins contraignantes et très alléchantes.

Aujourd’hui les choses ont beaucoup changé, c’est pourquoi de plus en plus de parieurs se tournent vers des bookmakers étrangers dis « hors Arjel » pour profiter de cotes plus intéressantes. De façon plus générale si vous voulez en savoir un peu plus et approfondir le sujet je vous invite à lire mon article : Comprendre les cotes des bookmakers dans les paris sportifs.

Moi de mon coté j’ai décidé de rester en France et de réussir à gagner et faire gagner les abonnés qui me suivent, avec les règles qu’on nous impose. C’est devenu une passion et je prends beaucoup de plaisir à trouver les failles qui peuvent faire gagner le parieurs plutôt que le bookmaker.

J’ai créé ce site pour ça, pour que les déçus du jeu, ce qui en on marre de perdre puissent prendre leur revanche sur ses bookmakers peu scrupuleux et pour l’instant cela fonctionne plutôt bien.

En espérant à travers cet article vous avoir aidé à y voir un peu plus clair sur le monde des bookmakers et mes ambitions vis à vis de leurs pratiques.

Et en espérant que vous aurez compris que le bon pronostiqueur est celui qui nique son bookie, pas ses clients ! 🙂